COR DES ALPES Fabrication de l'instrument
Accueil. Présentation de l'ensemble. Les objectifs de l'association. Détails de l'instrument. Les musiciens. Nos activités. Calendrier. Notre répertoire. Photos. Vidéos. Nos tarifs de prestation. Liens. Contact.

FABRICATION DU COR DES ALPES

Le cor des Alpes est une grosse pipe en bois conique, sans trou ni clefs, ni pistons construite généralement en bois de sapin (Epicéa), bois tendre qui vibre et résonne bien, et qui se termine par un pavillon incurvé.
Il faut plus de 100 heures de travail pour fabriquer cet instrument.

L’épicéa dévoile ses qualités sonores qu’après un lent séchage de plusieurs années. (Entre 5 et 8 années).

Le cor des Alpes comprend 3 parties distinctes.

  L’embouchure

Cette partie qui vient se rajouter à l’instrument sert principalement à former le son. Elle est en contact direct avec le sonneur et elle est le plus souvent réalisée en bois de buis ou de houx. L’extrémité du cor qui reçoit l’embouchure est elle aussi en bois dur résistant aux attaques de l’humidité.


Le tube principal du cor


Cette partie de l’instrument est plus ou moins longue et se décompose généralement en 2 ou 3 tubes pour faciliter le transport.
La tonalité de l’instrument dépend de sa longueur et de l’épaisseur des parois. Son épaisseur varie entre 5 et 8 millimètres. Il ne pèse environ que 4 kilos. Généralement les tonalités les plus utilisées sont en fa et sol b. Mais il existe aussi des rallonges en mi b, Ré…
La longueur de l’instrument peut varier entre 1m50 et 7 mètres. Le cor des Alpes en Fa mesure 3m70.
Le façonnage de l’instrument commence en évidant les 2 parties intérieures du tronc à l’aide de divers outils. L’intérieur de l’instrument est d’une conicité parfaite.
Le polissage terminé, les 2 moitiés sont  assemblées et collées.
Souvent ce tube est recouvert d’éclisses de joncs de façon à renforcer la stabilité de l’instrument.


Le pavillon


Cette partie de l’instrument constitue une sorte d’amplificateur du son, taillée dans la masse du bois. Ce pavillon est de forme évasée et dirigé en biais vers le haut, vers le ciel : Ceci pour permettre au son une portée maximale.
La couronne qui entoure le pavillon est elle d’une essence plus dure afin d’en améliorer la solidité.


Sur le pavillon, on ajoute souvent un motif peint à la main ou parfois sculpté représentant des éléments décoratifs se rapportant à la montagne.
Ce pavillon est supporté par un pied.
L’étendue du cor des Alpes est très grande. Il est possible de jouer entre 14 et 17 notes sur 4 octaves.
Cet instrument ne produit que des harmoniques naturelles.
Le cor des Alpes est un instrument de l’espace mais aussi un instrument d’expression et de concert.
Il pourra faire entendre sa voix au-delà des montagnes en faisant revivre un majestueux sapin ressuscité.